Explore Romanesque, Critical and more!

Rentrée littéraire septembre 2013 : l’écrivain et le critique, des personnages romanesques comme les autres -  La littérature, seule devant son ordinateur ou attablée aux mondanités germanopratines, intrigue et inspire plus que jamais les auteurs de cette rentrée littéraire 2013. L’écrivain français serait-il en pleine introspection? C’est ce que porte à croire l’un des thèmes qui revient de façon particulièrement récurrente en cette rentrée littéraire 2013 à savoir l’écriture et la...

Rentrée littéraire septembre 2013 : l’écrivain et le critique, des personnages romanesques comme les autres - La littérature, seule devant son ordinateur ou attablée aux mondanités germanopratines, intrigue et inspire plus que jamais les auteurs de cette rentrée littéraire 2013. L’écrivain français serait-il en pleine introspection? C’est ce que porte à croire l’un des thèmes qui revient de façon particulièrement récurrente en cette rentrée littéraire 2013 à savoir l’écriture et la...

De Sylvie GERMAIN, aux éditions Albin Michel, Roman, 2013 Résumé : « L'amour, ce mot ne finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité ne cessent de lui échapper, depuis l'enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu'elle...

De Sylvie GERMAIN, aux éditions Albin Michel, Roman, 2013 Résumé : « L'amour, ce mot ne finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité ne cessent de lui échapper, depuis l'enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu'elle...

Brèves : Rentrée littéraire 2013 (3) - Aujourd’hui, voici la présentation de mes tout derniers repérages dans un domaine qui me tient toujours articulièrement à coeur, les premiers romans. Qu’ils soient français ou étrangers, certains me semblent susciter plus d’attention : à tort ou à raison ? Et certains comme d’habitude, me parlent plus que d’autres… Surtout pas d’auto-fiction, des univers originaux… Pour vous donner une idée plus précise, j’ai recopié des…

Brèves : Rentrée littéraire 2013 (3)

Brèves : Rentrée littéraire 2013 (3) - Aujourd’hui, voici la présentation de mes tout derniers repérages dans un domaine qui me tient toujours articulièrement à coeur, les premiers romans. Qu’ils soient français ou étrangers, certains me semblent susciter plus d’attention : à tort ou à raison ? Et certains comme d’habitude, me parlent plus que d’autres… Surtout pas d’auto-fiction, des univers originaux… Pour vous donner une idée plus précise, j’ai recopié des…

Le divan de Staline de Jean-Daniel Baltassat : Je ne sais pas quoi sauver dans ce roman qui m’est littéralement tombé des mains (mais heureusement hors de la baignoire) tellement ses phrases sujet-verbe-complément, son thème soporifique (les nuits d’apitoiement de Staline) et son traitement d’une banalité à pleurer m’ont agacée, énervée, ennuyée, une triade de mots qui, employée dans un billet sur un roman, ne sent pas le coup de cœur.

Le divan de Staline de Jean-Daniel Baltassat : Je ne sais pas quoi sauver dans ce roman qui m’est littéralement tombé des mains (mais heureusement hors de la baignoire) tellement ses phrases sujet-verbe-complément, son thème soporifique (les nuits d’apitoiement de Staline) et son traitement d’une banalité à pleurer m’ont agacée, énervée, ennuyée, une triade de mots qui, employée dans un billet sur un roman, ne sent pas le coup de cœur.

Tartes aux pommes et fin du monde de Guillaume Siaudeau : Après plusieurs recueils de poèmes parus aux petites maisons, le poète et blogger Guillaume Siaudeau nous arrive avec un de ces ouvrages qu’en France on publie sous le nom de « romans » alors que...

Tartes aux pommes et fin du monde de Guillaume Siaudeau : Après plusieurs recueils de poèmes parus aux petites maisons, le poète et blogger Guillaume Siaudeau nous arrive avec un de ces ouvrages qu’en France on publie sous le nom de « romans » alors que...

Art negre de Bruno Tessarach : En plein marasme, un écrivain déprimé mais sauvé pas son humour, accepte de devenir nègre tout en se promettant de rester romancier. « Face à moi se profilait un carrefour : continuer à ne pas écrire pour moi ou me mettre à écrire pour un autre »...

Art negre de Bruno Tessarach : En plein marasme, un écrivain déprimé mais sauvé pas son humour, accepte de devenir nègre tout en se promettant de rester romancier. « Face à moi se profilait un carrefour : continuer à ne pas écrire pour moi ou me mettre à écrire pour un autre »...

Le roman d'Émilie Frèche est un roman poignant, humain et en phase avec l'histoire contemporaine, un indispensable de cette rentrée littéraire qui procure autant d'émotions à chaque relecture.

Le roman d'Émilie Frèche est un roman poignant, humain et en phase avec l'histoire contemporaine, un indispensable de cette rentrée littéraire qui procure autant d'émotions à chaque relecture.

Rentrée littéraire automne 2013 : Uniques de Dominique Paravel - Qu’ils s’appellent Elisa, Elisée, Angèle, Violette ou Jean-Albert, qu’ils soient jeunes ou vieux, qu’ils soient sans-emploi, télévendeurs, écoliers ou responsables des ressources humaines, les personnages ont tous un point commun : ils habitent la même rue. Comble de l’ironie, cette rue se nomme la rue Pareille.

Rentrée littéraire automne 2013 : Uniques de Dominique Paravel - Qu’ils s’appellent Elisa, Elisée, Angèle, Violette ou Jean-Albert, qu’ils soient jeunes ou vieux, qu’ils soient sans-emploi, télévendeurs, écoliers ou responsables des ressources humaines, les personnages ont tous un point commun : ils habitent la même rue. Comble de l’ironie, cette rue se nomme la rue Pareille.

Une Rançon, de David Malouf - rentrée littéraire 2013 : Je viens seulement de me rendre compte que ce livre n'avait toujours pas reçu d'avis sur mon blog...oups !

Une Rançon, de David Malouf - rentrée littéraire 2013 : Je viens seulement de me rendre compte que ce livre n'avait toujours pas reçu d'avis sur mon blog...oups !

Les Mensch de Nicolas Couchepin

Les Mensch de Nicolas Couchepin

Pinterest
Search