Explore Travers, Strong and more!

L’AMOUR ET LA GUERRE Des milliards de lettres seront échangées pendant la Grande Guerre. Parmi les correspondants, on trouve beaucoup de couples, notamment des jeunes mariés. Que pensez-vous d’un livre retraçant l’histoire d’un jeune couple qui se mariera pendant la guerre ? À travers ses lettres, le jeune homme cherche à protéger et rassurer son épouse. Au contraire, d’un caractère fort, la femme partage ses états d’âmes avec son mari et crée même des querelles d’amoureux dans sa…

L’AMOUR ET LA GUERRE Des milliards de lettres seront échangées pendant la Grande Guerre. Parmi les correspondants, on trouve beaucoup de couples, notamment des jeunes mariés. Que pensez-vous d’un livre retraçant l’histoire d’un jeune couple qui se mariera pendant la guerre ? À travers ses lettres, le jeune homme cherche à protéger et rassurer son épouse. Au contraire, d’un caractère fort, la femme partage ses états d’âmes avec son mari et crée même des querelles d’amoureux dans sa…

POUR FETER L'ARRIVEE DU "ROYAL BABY"

POUR FETER L'ARRIVEE DU "ROYAL BABY"

LES EDITIONS PIERRE DE TAILLAC VOUS SOUHAITENT UNE BONNE ANNEE 2014 Merci à tous pour votre soutien et à très bientôt pour de nouvelles publications.

LES EDITIONS PIERRE DE TAILLAC VOUS SOUHAITENT UNE BONNE ANNEE 2014 Merci à tous pour votre soutien et à très bientôt pour de nouvelles publications.

« Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !... » Il y a 70 ans jour pour jour, le vendredi 25 août, Paris est libéré. Le général Philippe Leclerc de Hautecloque reçoit la capitulation des troupes d’occupation de Paris, remis plus tard au général de Gaulle qui prononcera l’un des plus célèbres discours de l’Histoire de France : « Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !… »

« Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !... » Il y a 70 ans jour pour jour, le vendredi 25 août, Paris est libéré. Le général Philippe Leclerc de Hautecloque reçoit la capitulation des troupes d’occupation de Paris, remis plus tard au général de Gaulle qui prononcera l’un des plus célèbres discours de l’Histoire de France : « Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !… »

"Tromper l’ennemi – L’invention du camouflage moderne en 1914-1918" de Cécile Coutin. Un poste d'observation dans un tronc d'arbre blindé.

"Tromper l’ennemi – L’invention du camouflage moderne en 1914-1918" de Cécile Coutin. Un poste d'observation dans un tronc d'arbre blindé.

"HEUREUX NOËL" En cette veille de centenaire, nous nous associons aux Poilus de 1914 pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année. Ces cartes de Noël très kitsch ne seront envoyées qu'à la fin de 1914. Dès 1915, la population est consciente que ce conflit ne ressemblera à aucun autre : la guerre sera "totale" et beaucoup plus meurtrière que celles du passé...

"HEUREUX NOËL" En cette veille de centenaire, nous nous associons aux Poilus de 1914 pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année. Ces cartes de Noël très kitsch ne seront envoyées qu'à la fin de 1914. Dès 1915, la population est consciente que ce conflit ne ressemblera à aucun autre : la guerre sera "totale" et beaucoup plus meurtrière que celles du passé...

UNCLE SAM VS POP CULTURE

UNCLE SAM VS POP CULTURE

Enigmes de l'Histoire - Napoléon a-t-il eu un enfant de sa belle-fille ? http://www.histoire-et-secrets.com/articles.php?lng=fr&pg=48

Enigmes de l'Histoire - Napoléon a-t-il eu un enfant de sa belle-fille ? http://www.histoire-et-secrets.com/articles.php?lng=fr&pg=48

"Le 14 juillet au rythme du clairon" M. le général Picquart, ministre de la guerre, avait supprimé, en 1906, les sonneries à la caserne. Ainsi, plus de clairon pour annoncer le réveil, la soupe, l'appel ou encore l'extinction des feux.  M. Millerand rétablira les sonneries et les batteries dans les casernes afin que les tambours et clairons rythment à nouveau les phases de la journée du troupier.

"Le 14 juillet au rythme du clairon" M. le général Picquart, ministre de la guerre, avait supprimé, en 1906, les sonneries à la caserne. Ainsi, plus de clairon pour annoncer le réveil, la soupe, l'appel ou encore l'extinction des feux. M. Millerand rétablira les sonneries et les batteries dans les casernes afin que les tambours et clairons rythment à nouveau les phases de la journée du troupier.

Pinterest
Search